Aller au contenu

Les différentes étapes de la construction d’une maison

plan maison

Faire construire une maison est un projet qui ne doit pas être pris à la légère. En effet, il nécessite beaucoup de temps et d’argent et peut paraître assez complexe lorsqu’on ne s’y connaît pas. Pour vous faciliter la tâche dans le projet de construction de votre maison, nous vous présentons dans cet article les 6 différentes étapes de la construction d’une maison. Vous n’avez qu’à les suivre pour devenir enfin propriétaire de la maison de vos rêves.

1- Calculer son budget

La première étape de la construction d’une maison, c’est l’évaluation du budget nécessaire pour le projet. Pour le faire, il faut tout d’abord avoir une idée (même globale) de la maison que l’on souhaite construire. Cela revient en d’autres termes à répondre aux questions suivantes : combien de chambres, de cuisines, de douches ? Maison à étages ou à plain-pied ? Superficie moyenne de chaque pièce ?

Une fois que l’on a une idée de la maison à réaliser, il faut estimer le coût de la construction. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, vous pouvez faire appel à un professionnel ou à une entreprise qualifiée pour vous aider dans cette tâche. Il y a en effet de nombreuses dépenses auxquelles on ne pense pas souvent lorsqu’on n’est pas du domaine. Après l’estimation du coût de construction, il faut maintenant se décider par rapport aux sources de financement.

Pendant que certaines personnes préfèrent utiliser un apport personnel, d’autres se tournent vers les prêts bancaires ou les aides financières. C’est à vous de choisir le type de financement qui vous convient le mieux. Ça y est, le type de maison est réglé, le budget est évalué, passons à la prochaine étape.

2- Trouver le terrain

Maintenant que vous avez le budget nécessaire, la prochaine étape de la construction d’une maison, c’est trouver et acheter un terrain. Pour cela, il faut prendre beaucoup de critères en compte. Tout d’abord, le terrain que vous devez acheter doit être constructible (ça ne servira totalement à rien dans le cas contraire). Pour savoir si un terrain est constructible ou pas, vous pouvez faire une demande de certificat d’urbanisme auprès de la mairie de la commune dont votre futur terrain en dépend. De nombreux autres éléments sont aussi importants :

  • L’emplacement. Ici, vous devez vérifier la proximité avec les villes, les centres commerciaux, votre lieu de travail, les écoles… Notez cependant que l’emplacement peut considérablement impacter sur le prix du terrain. Si vous avez un budget serré, choisissez uniquement les éléments qui vous seront utiles.
  • L’accessibilité avec les axes routiers et les transports
  • La situation juridique du terrain
  • La superficie
  • La viabilité : ici, il faut savoir si le terrain est déjà raccordé (ou peut être raccordé) aux réseaux d’électricité, de gaz, d’eau, etc.
  • Les règles d’urbanisme.

3- Choisir un architecte et un maître d’œuvre pour faire les plans et trouver les artisans

À moins que vous ne comptiez construire votre maison tout seul, il est temps de faire appel à un professionnel qui prendra en charge la construction de la maison. Entre un architecte, un maître d’œuvre ou un constructeur, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Toutefois, ces professionnels n’ont pas les mêmes prix et les mêmes pratiques.

L’architecte

Il est reconnu pour ses travaux sur-mesure et vous accompagnera dans votre projet jusqu’à la réception de votre maison. Il s’agit en effet d’un professionnel polyvalent qui s’occupera des étapes telles que la demande de permis de construire, le choix des artisans, le suivi des travaux du chantier. En gros, quasiment tout, et ce, de façon efficace. Toutefois, cette efficacité à un prix, car l’architecte est le professionnel le plus onéreux.

Le maître d’œuvre

Contrairement à ce que plusieurs personnes croient, un maître d’œuvre n’est pas architecte. La différence fondamentale entre les 2, c’est que ce métier n’est pas réglementé. Ainsi, avant d’opter pour un maître d’œuvre, il est important de se renseigner sur ses anciens projets.

Le constructeur

De même que l’architecte, il vous accompagnera dans toutes les prochaines étapes de la construction de votre maison. Toutefois, il pourra faire appel à un architecte pour la conception des catalogues. Concernant le prix, il est moins élevé que pour un architecte.

4- Demander un permis de construire

Comme son nom l’indique clairement, le permis de construire, c’est tout simplement l’autorisation de commencer la construction d’une maison. En France, il est impossible de construire sans ce permis. La demande se fait auprès de la mairie. Votre dossier doit contenir plusieurs documents tels que le plan de localisation du terrain, une description du projet de façon globale, des photographies, etc.

Quoi qu’il en soit, vous n’avez pas besoin de vous casser la tête avec tous ces détails. Le professionnel que vous avez choisi à l’étape 3 fera la demande de permis en votre nom. Pour qu’elle soit acceptée, elle doit tout simplement être complète et respecter les règles locales d’urbanisme.

5- Viabiliser le terrain

La 5e étape de la construction d’une maison consiste à viabiliser le terrain. De quoi s’agit-il ? C’est tout simplement son raccordement aux différents réseaux de la ville afin qu’il soit pratique. Il s’agit des réseaux d’eau et de tout-à-égout, d’électricité, de gaz et de téléphonie.

Pour le raccordement à l’eau et au tout-à-l’égout, il faudra vous adresser à la mairie dont votre terrain en dépend. En ce qui concerne le reste, il faut contacter chaque fournisseur. Par ailleurs, certains terrains sont déjà viabilisés lorsqu’ils sont mis en vente et cette étape n’est nécessaire que dans le cas contraire. On ne doit pas quand même viabiliser le terrain 2 fois !

6- Lancer la construction

À cette étape, vous avez déjà le budget, un terrain viabilisé, des professionnels qui s’occuperont de la construction, le permis de construire. En gros, tout ce qu’on a besoin pour la construction d’une maison. Il est donc temps de passer à la construction proprement dite. On peut diviser cette étape en 3 parties.

  • Le gros œuvre

Il regroupe toutes les étapes comprises entre le bornage du terrain jusqu’aux menuiseries extérieures à savoir l’installation des portes et les fenêtres. On peut citer ici les étapes importantes telles que l’assainissement, l’élévation des murs, la charpente, etc.

  • Le second œuvre

Cette étape regroupe l’isolation et le cloisonnement, l’électricité, la plomberie, la ventilation, la climatisation et le chauffage.

  • Les finitions

Les finitions concernent tous les travaux esthétiques réalisés, c’est-à-dire la décoration intérieure et extérieure.